Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Articles Récents

Pages

22 juillet 2007 7 22 /07 /juillet /2007 10:25

Poster-1.jpg

 

 

                                                                                            Film taiwanais de Zero Chou (2007)
                                                                                            Genre : drame, romance
                                                                                            Avec : Rainie Yang (Jade) , Isabella Leong (Takeko)
                                                                                            Durée : 1h35

 

 

 

 

L'histoire : Jade est une fille qui a tout perdu en 1999 lors du grand tremblement de terre : sa mère qui est partie à Taipei avec son frère, sa voisine qu'elle aimait tant qui portait un tatouage étrange sur le bras. Rongée par la solitude, elle se créé un monde d'innocence et d'amour virtuel, et une fois majeure, va à Taipei. Là, elle utilise sa webcam en proposant des services érotiques payant sur internet et, un jour, en entrant dans une boutique de tatouage, elle voit affiché au mur un modèle de tatouage, le même que celui que portait sa voisine ; harcelant la Takeko, la responsable de la boutique, elles finissent par tisser des liens particuliers...

 

 

 

 

o1328610813.jpgSpider Lilies : voilà un nom de film bien curieux; et qui a de quoi intriguer. Bien sûr ce n'est pas son nom qui m'a attiré, mais plutôt son casting, bien alléchant. Au casting en effet on peut noter la belle actrice hongkongaise Isabella Leong, qui à elle seule captive les yeux lors du visionnage du trailer. Bien sûr on pourra noter la présence de la chanteuse pop Rainie Yang, dont la carrière semblait visiblement en jeu en tournant ce film plutôt controversé.


Comprenant à peine de quoi le film allait parler, faute de sous titres dans la BA, j'ai seulement compris qu'il allait tourner autour des tatouages. Spider Lilies se concentre en effet sur les tatouages, mais non pas sur leur aspect esthétique mais sur leur symbolique. Que représentent-ils pour celui qui le porte, que leur apporte t-il ? Bien sûr pour connaître l"histoire de ces dessins tatoués sur le corps, le passé de la personne a une importance cruciale, principalement pour Takeko, ici l'héroïne du film.

Le film développe en parallèle les histoires des deux personnages principaux, bien qu'il mette tout de même davantage en avant Takeko que Jade, ce qui était loin d'être un mauvais choix. Au niveau de l'interprétation, j'ai été un peu déçue par celle de l'actrice Isabella Leong, au contraire de ce qu'on pourrait penser. En effet, elle a un visage quasi monoexpressif tout le long du film, quelles que soient les émotions ressenties.

Au contraire, la chanteuse Rainie Yang a un jeu d'acteur plus varié, passant de la petite fille naïve qu'elle arbore lors de ses séances de webcam, à celle qui pousse un bon coup de gueule à Takeko, histoire qu'elle se réveille un peu et admette ses sentiments envers elle. Autant dire que c'est pas chose facile, et je ne dévoilerai pas la fin pour ceux qui n'ont pas vu le film. Bien que Rainie Yang soit plus marquante dans ce film, Isabella Leong s'impose à sa manière, comme une beauté glaciale, ce qui ne peut pas nous laisser indifférent.

Le film est d'un premier abord d'un rythme assez lent, mais ce n'est pas vraiment un défaut, permettant au contraire de bien développer l'histoire et les personnages. L'histoire en elle-même n'a rien de transcendante, mais sa narration presque parfaite fait qu'on ne décroche pas une seconde et qu'on est impatient de connaître le mot de la fin. 

Je dirai aussi qu'il ne faut pas se fier à la bande annonce, plus racolleuse qu'autre chose, d'autant plus qu'une scène de la BA a été censurée dans le film et celui-ci se révélant au final tout de même assez prude (comparé à ce qu'on pouvait s'attendre en voyant la  BA).


Spider Lilies est un sympathique film taiwanais, partant d'une idée de départ pas particulièrement alléchante, mais dont la réalisation quasi impeccable permet de marquer le spectateur, avec en plus deux actrices loin d'être déplaisantes à regarder et dont le jeu d'acteur n'est pas à remettre en cause. Alors pourquoi se priver ?   

 

Ma note : 14/20

rucifck

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sophcaro - dans drame
commenter cet article

commentaires