Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Articles Récents

Pages

1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 11:17


13 Juin

undefined



Résumé : Le virus Sars 4ème génération a épargné la Thaïlande grâce à des mesures de protection draconiennes. C'est sans compter sur un insecte volant porteur du virus qui commence à sévir dans un immeuble. Les premières victimes sont réduites à l'état de zombies affamés prêts à répndre l'épidemie en masse. Un périmètre de sécurité est bientôt formé autour du bâtiment. A l'intérieur : une bande de kidnappeurs débiles et leur jeune et riche otage, un guerrier et son maître, une scientifique sexy et une bande de raveurs shootés. Tous vont bientôt devoir affronter une horde de morts vivants !








410y7PDNV7L.-SS500-.jpg




Résumé : Un chirurgien mène l'enquête autour d'une mystérieuse note retrouvée dans l'estomac d'un patient. Ses investigations le mènent à une cassette vidéo hantée par l'esprit d'une défunte n'ayant pas trouvé le repos...











41Tu8dJx4jL.-SS500-.jpg




En instance de divorce avec sa femme Sammi, le détective Chan Kwok-Ming mêle malgré lui son épouse à une fusillade au cours de laquelle elle reçoit une balle en pleine tête. Trois semaines de coma plus tard, Sammi se réveille, mais elle est assaillie de violentes hallucinations qui s'avèrent être prémonitoires.












undefined


Résumé : Sans raison apparente, une bande de jeunes rebelles part à l'assaut d'une station service et prennent leurs occupants en otages. Ils se font alors passer pour les employés des lieux. C'est le début d'une soirée mouvementée où ces derniers verront passer toute une variété de la population coréenne qu'ils accueilleront différemment selon leurs humeurs...







undefined


Résumé : Une jeune femme devient patronne de la Triade. Devenue Ah Sou, la femme du chef, elle va devoir faire face à la guerre des gangs, aux tentatives d'assassinat et aux trahisons.







21 Juin


undefined



Résumé
: Deux beautés fatales, Katherine et Charlène, sont employées par une mystérieuse femme afin de perpétrer des assassinats. Sur sa route, Katherine rencontre Jackie Chen, un agent de la CIA qui les traque depuis fort longtemps.







A savoir pour les fans , Canal + sort le 18 Juin un coffret de la trilogie Infernal Affairs.
Repost 0
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 09:34
undefined

                                                                                                        Film HK de John Woo (1989)
                                                                                                        Genre : action , policier , drame
                                                                                                        Durée : 1h45
                                                                                                        Avec : Chow Yun-Fat , Sally Yeh

L'histoire : Jeff est tueur à gage. Lors d'une exécution, il blesse une chanteuse et la rend aveugle. Souhaitant la faire opérer, il accepte un dernier contrat. Mais poursuivi à la fois par un flic tenace et par ses commanditaires, trahi par son ami, Jeff se retrouve bientôt dans une situation inextricable.

undefinedFilm vivement conseillé par mon ami thunders , qui visiblement avait en plus désespérément accroché à la chanteuse chinoise du film et à sa voix envoûtante, me voici un soir devant ma télévision, à regarder ce film presque par défaut, il faut dire que je n'avais pas spécialement envie de le voir (fatigue quand tu nous tiens !), bref, je me suis forcée pour le commencer. Je n'ai vu que deux films de ce réalisateur, tous deux étaient américains, et j'avais noté ce plein d'action, qui m'avait bien plu. The Killer commence plutôt bien, puis le drame survient, la chanteuse est blessée aux yeux, et le tueur décide de prendre soin d'elle à partir de ce jour. A ce moment-là, j'ai eu peur de tomber dans une romance mélodramatique, et dans ce cas, prête à arrêter aussitôt le film, mais il n'en est rien. Le film enchaîne les scènes d'action, de fusillade et poursuites en voiture, et ce toutes les 10 minutes environ. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on s'ennuie pas. J'ai trouvé le scénario assez basique, et les dialogues plutôt plats. On a bien compris que le réalisateur avait tout misé dans les scènes d'action et vu qu'elles sont réussies, c'est tant mieux. Cependant, je ne noterai pas d'ingéniosité particulière dans celles-ci, ça reste un style classique : je tire sur tout ce qui bouge, voir bien bourrin : je tire dans le tas, pour la scène finale. En dehors des scènes d'action, certes classiques mais réussies, d'autres scènes ont retenu mon attention, notamment celle de l'aéroport. Au milieu de tout cela, on trouve une histoire d'amitié assez atypique, qui m'a assez étonné (quel ami ferait tout cela ?), mais plutôt sympathique, dans le sens où elle apporte un peu de profondeur au film. Un film qui ferait presque américain, ce qui n'est pas trop étonnant vu que le réalisateur a tourné beaucoup de films US  mais qui se démarque par sa fin.
Au final, The Killer est un film assez sympa, suffisamment dynamique et bien joué pour être apprécié.


Note : 15/20
nti_bug_fck
Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article
24 mai 2007 4 24 /05 /mai /2007 12:01

undefined
 
 
Film coréen de Kang Wu-Seok (2003)
Genre : guerre , drame
Avec : Gyeong-Gu , Jun-Ho Heo
Durée : 2h13


L'histoire : 1968 : Silmido est une île coréenne où est établie un centre d'entraînement de l'unité de force spéciales 684. Cette unité est préparée pour l'assassinat du président nord coréen Kim Il Sung.


undefinedCritique : Voilà encore un film que j'aurai eu du mal à regarder jusqu'au bout. Après une heure de film, j'avais décroché et décidé de ne revenir dessus que plus tard, histoire de quand même pouvoir faire une critique de la globalité du film.

Le film avait pourtant bien commencé, avec une scène d'introduction dynamique, puis on débarque sur la fameuse île et on fait connaissance de ces petites frappes. L'entraînement commando commence, c'est dur, les chefs n'hésitent pas à leur taper dessus histoire de les motiver encore un peu plus. Jusque là, ça reste regardable. J'ai trouvé les personnages par contre relativement détestables : d'accord ce sont tous d'anciens gangsters, mais ils auraient pu s'arranger pour qu'on éprouve quand même un brin de sympathie à leur égard, d'autant plus qu'ils sont tous très caricaturaux et n'évoluent pas vraiment. Ils s'insultent entre eux, et ça vole souvent pas haut, et ce toutes les 30 secondes.

Le film atteint son paroxysme lors du jour du départ de l'île. Le commando enfin prêt, ils vont enfin pouvoir aller tuer le président. J'ai pour ma part beaucoup apprécié le gag de dernière minute : "allez les gars, on rentre tous à la base, on doit pas le tuer aujourd'hui". C'est à partir de ce moment là que j'ai vraiment décroché. Ils prennent les spectateurs pour des idiots ou quoi ? Par la suite, ça continue de causer au camp, de s'insulter encore un peu (ça nous manquait tellement hein), de se faire tabasser, puis on a enfin droit à un peu d'action dans la dernière demi-heure, qui relève un peu le niveau global du film
.

Le film a pourtant été classé 1er au box office coréen en 2003 avec plus de 11,000,000 d'entrées.

Note : 9/20
Repost 0
Published by sophcaro - dans drame
commenter cet article
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 10:49
undefined
  
                                                                                        Film chinois de Feng Xiaogang (2006)
                                                                                        Genre : wu xia pian , drame
                                                                                        Avec : Zhang Ziyi , Daniel Wu
                                                                                        Durée : 2h11

Résumé : L'Empereur, l'Impératrice, le Prince, le Ministre et le Général se rendent à un banquet organisé la nuit et où chacun aimerait voir mourir ses ennemis...


undefinedThe banquet est une adaptation libre de Hamlet . En lisant le résumé , j'ai tout d'abord cru avoir affaire au film la cité interdite, mais en voyant Zhang Ziyi sur l'affiche, j'ai bien compris que c'était pas le même. Et pourtant, bonjour les ressemblances ! L'histoire de l'impératrice qui complote contre son époux en est le parfait exemple, étant au centre de l'histoire. Contrairement à la cité interdite , qui n'était pas certes exempt de défauts, mais tout de même intéressant, j'ai trouvé The Banquet de faible intérêt. Le majeur problème c'est que c'est trop lent et long. Classé wu xia pian , il s'agit plus en réalité d'un drame intimiste , et je me suis ennuyée. Zhang Ziyi est habituellement une bonne actrice, mais là elle m'a légèrement déçue. L'histoire se raprochant sur plusieurs points de La cité interdite, j'ai eu l'impression de voir un remake de celui-ci, et c'est un peu normal, puisque tous deux s'inspirent de la même oeuvre. Autant dire que je n'ai pas vu de grand intérêt dans ce film , et j'ai du accélérer plusieurs scènes pour ne pas m'endormir. Là où La cité interdite misait tout sur la beauté visuelle , la couleur dorée étant prédominante, The banquet a des décors plus classiques, avec une prédominance de la couleur rouge.
The Banquet est au final un film assez décevant. C'est un drame intimiste, avec quelques scènes d'action mais si vous cherchez du dynamisme passez votre chemin. Pour ma part ce n'est pas ce qui m'a le plus dérangé (sinon je sens qu'on va me dire que je n'aime pas les films lents), c'est juste que l'histoire était inintéressante, et pour ma part du déjà vu.


Note : 9/20
Repost 0
Published by sophcaro - dans drame
commenter cet article
7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 22:16

JSA.jpg
 
                                                                                                    Film coréen de Chan-Wook Park (2000)
                                                                                                    Genre : guerre , drame
                                                                                                    Durée : 1h50
                                                                                                    Avec : Young-Ae Lee , Byung-Hun Lee , Gang-Ho Song

L'histoire : Séparée par une zone démilitarisée de quatre kilomètres de large ligaturant la péninsule d'est en ouest -la " Joint Security Area "-, les deux Corées se font face depuis la fin de la deuxième Guerre Mondiale. Seul point de contact entre celle du Nord et celle du Sud, The Bridge of No-Return est une passerelle traversant la rivière Sachon qui relie les deux zones démilitarisées.

undefined  C'est dans ce contexte, un lieu hautement stratégique où le moindre incident est lourd de conséquences, que deux soldats nord-coréens sont retrouvés morts de leur côté de la frontière, assassinés par LEE Soo-Hyuk (LEE Byung-Heon), un soldat du sud qui n'aurait jamais dû se trouver du côté nord. Le meurtrier plaide aussitôt coupable mais la Commission d'armistice dépêche sur place Sophie E. Jean (LEE Young-Ae), une enquêtrice Suisse d'origine coréenne pour élucider le " pourquoi " de la chose. Face à la méfiance et au mutisme des autorités, elle aura fort à faire pour faire éclater la vérité.

Critique : Film hautement acclamé par la critique, et qui remporta le Lion d'or du meilleur film, meilleur acteur et Prix du public au festival du film asiatique de Deauville 2001, JSA est en effet un excellent film.
Davantage un thriller qu'un film de guerre (ne pas s'attendre à beaucoup d'action), le scénario est très bien écrit, et la narration fluide. Pas un seul moment on ne décroche, malgré la lenteur apparente, les acteurs sont tous très bons, et leur histoire encore plus touchante. Une bonne leçon d'humanité que nous sert ce film, qu'on retiendra pendant longtemps. Un film sans fausse note, même si j'émets une petite réserve sur le choix final du soldat Soo-Hyuk, son acte était-il vraiment nécessaire ?
Un film bien écrit, bien filmé, une sympathique bande sonore, et finalement un message pacifiste. Rien de plus à ajouter, à ce film décidément à classer parmi les chef d'oeuvres du cinéma coréen.

Note : 17/20
Repost 0
Published by sophcaro - dans drame
commenter cet article
6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 21:54

undefined

                                                                                            Film coréen de Ryu Seung-Wan (2002)
                                                                                            Genre : action , drame
                                                                                            Durée : 1h45

 

L'histoire : Lee Hye-Yeong et Jeon Do-Yeon sont deux femmes qui vont s'allier pour dérober à des gangsters un sac rempli d'argent et ainsi mener une vie tranquille.


1807.jpgCritique : C’était con , mais qu’est-ce que c’était bon ! C’est un peu la 1ère impression qui se dégage lors du déroulement du générique de fin . En effet , il faut bien l’avouer , No Blood No Tears est un film déluré , et qui ne se prend surtout pas au sérieux . Un film où on a droit à une insulte toutes les 10 secondes , ça se tape aussi souvent et sans raison , et en plus de ça , aucun personnage n’est vraiment sympathique . On a BullDog le mafieux qui insulte et tape sa copine à longueur de journée , la dite copine , qui malgré les coups ne semble pas prête à le quitter (serait-elle maso ?) ; on a une jeune femme qui fait le taxi de nuit pour payer des dettes qu’elle doit à un autre mafieux , ledit mafieux qui envoie 2 pépères subalternes pour convaincre la fille de rembourser , mais c’est eux qui finissent par se faire tabasser par elle ; on a le flic qui veut absolument coincer BullDog , mais qui s’énerve rapidement et passe alors ses nerfs sur son collègue … Bref , une belle brochette de personnages (et j’en ai oublié !) tous plus antipathiques les uns que les autres qui sont décrits tour à tour pendant la première moitié du film , sur un ton à la fois léger et sérieux . Jusque là , on voit pas trop la direction que veut prendre le film , puis cette histoire d’escroquerie arrive . Et là , ça devient intéressant . Très même . Ca continue de se taper , mais au moins , là y a une raison . Bon , je vais pas mentir , c’est encore plus violent et ça devient très sanglant . Tout le monde se fait taper dessus , sans exception , et malgré quelques surenchères en sang qui gicle , tout ça reste très visionnable (puis il m’en faut beaucoup pour me dégoûter lol) . Je mets en avant la violence , mais il ne faut pas oublier qu’il y a un scénario, et dans le style , cette histoire d’arnaque est si bien montée qu’on ne sait pas qui trompe qui , jusqu’au dénouement final , absolument génial . No Blood No Tears est un film au final plutôt sympa . L’introduction des personnages peut paraître un peu longue , mais si on tient 1heure , alors le reste passe impeccablement , car c’est bien la 2ème partie du film qui est la plus intéressante . Un film sans prise de tête , qui a pour unique but de divertir , et c’est réussi .

 

                                                                           Note : 14/20

Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 09:11

SPL

undefined
     
                                                                                                            Film HK de Wilson Yip (2005)
                                                                                                            Genre : action , polar
                                                                                                            Durée : 1h30
                                                                                                            Avec : Donnie Yen , Simon Yam , Sammo Hung

L'histoire : Le détective Chan qui vit ses dernières heures au sein de la police de Hong Kong devient le parrain d'une petite fille, fille d'un témoin essentiel tué par le bras droit d'un des chefs de gang de Hong Kong. Venant d'apprendre qu'il était atteint d'une tumeur au cerveau, celui-ci va mettre tous les moyens en oeuvre pour coincer ce gangster impitoyable, PO (Sammo Hung). L'inspecteur sera rejoint par son remplacant, Ma (Donnie Yen). Les deux hommes vont mener une guerre sans merci pour faire tomber le parrain de Hong Kong et vont devoir faire face à un tueur particulièremet sanglant, le bras droit de PO .

undefinedCritique : SPL est un pur film de baston HK comme je n'en avais pas vu depuis longtemps. En plus, y'a un scénario correct, et de bons acteurs. Il n'y avait pas de quoi être déçu donc. Et pourtant SPL est loin d'être parfait. On retrouve dans le scénario : les flics corrompus, le méchant (Sammo Hung) pas si méchant que ça (on pourrait presque ressentir de la sympathie pour lui), bref, rien de bien novateur. Les scènes de kung fu sont pas mal réalisées mais j'ai été déçue dans le sens où les seules scènes qui décoiffent vraiment soient les scènes de combat avec l'acteur Donnie Yen, et malheureusement on le voit se battre que très peu. J'aurai presque tendance à dire que la 1ère heure est à jeter et qu'on garde que la dernière demi-heure. Mais non, car le reste est pas si mal . Simon Yam le personnage principal est un excellent acteur, et donne bien le change face à Donnie Yen (qui joue plutôt mal d'ailleurs). Donnie Yen est juste là pour se la péter et mettre des coups  et dans le genre il excelle. Les deux dernières scènes d'action (la 1ère contre le gars décoloré et la 2ème contre le big boss) sont assez impressionnantes.
Malheureusement la toute fin du film n'est pas à la hauteur de sa globalité. Pas mal de personnages sont mis sur le carreau tout au long du film, et à la fin, la vengeance n'a pas lieu. Ne disons pas non plus que le méchant gagne, il y perd aussi beaucoup mais la fin reste cependant gâchée, et par la même occasion notre plaisir lors du visionnage du film.
SPL s'avère donc un film de kung-fu efficace, malgré le fait que seules les scènes de combat avec Donnie Yen nous en mettent vraiment plein la vue. On ne s'ennuie pas une seconde, le rythme est soutenu, mais la fin laisse un goût amer. Une fin un peu plus positive aurait donné un très bon film .
Là ça restera juste correct.

Ma note : 13/20
Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 23:29

undefined
 
 
Film coréen de Joon-Ho Bong (2006)
Genre : horreur , fantastique , drame
Durée : 2h
Avec : Hee Bong Byeon , Du-Na Bae


L'histoire : En Corée du Sud, du fond de la rivière Han surgit une étrange créature. Celle-ci sème la terreur parmi la population locale et emporte avec elle la jeune Hyun-seo. Sa famille se met en tête de la récupérer...

undefinedCritique : Il est tout d'abord nécessaire de préciser je n'aime pas les films d'horreur et de gros monstres, j'en regarde jamais. Si j'ai regardé ce film, c'est uniquement pour les très bonnes critiques que j'ai pu lire. Il n'y aura donc pas de miracle : je n'ai globalement pas aimé ce film.
1er point : la grosse bête : à ma grande surprise je l'ai trouvé très réussie, chapeau les images de synthèse on y croit vraiment, c'est du vrai travail de pro. Effrayante à souhait, apparaissant quand on s'y attend pas et nous faisant sursauter, on a notre dose en émotions fortes. Elle est pas jolie à voir (normal faut qu'elle fasse peur) mais en plus, elle mange les humains, et recrache les restes d'os, ce que la caméra filme jouissivement pendant une bonne minute, nous donnant bien envie de vomir. Le film dénote cette envie de choquer, ce qui m'a le plus dégoûté.
2ème point : la critique. Le film ne se résume pas en une grosse bête qui court partout et mange tout sur son passage. Il y a une critique des méchants américains, qui déversent un produit toxique dans le fleuve à l'origine de cette bestiole. Le film a une portée donc. Enfin voilà, on en parle très peu, et la critique passe vraiment au-dessus de la tête. Dommage.
3ème point : l'humour noir. Et oui, malgré la noirceur du film, les morts régulières, les héros malmenés, bah on trouve le moyen de vouloir nous faire rire. Pour ma part, j'ai trouvé cet humour noir très déplacé. Un mélange des genres visiblement voulu par le réalisateur, mais qui fait complètement retomber à plat le sérieux du film et de ses propos.
4ème point : la fin. On n'est pas dans un film américain où le héros en bave jusqu'à la fin pour sauver ses proches et y parvient de justesse à la fin. Résultat mérité quoi. Là c'est un film coréen, donc ne pas s'attendre à ce style de fin. Le perso principal, anti-héros, en bave bien comme il faut, mais ça paye pas. Frustrant.


Ma note : 8/20
Repost 0
Published by sophcaro - dans drame
commenter cet article
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 22:52

 

undefined

Film japonais de Yukihiko Tsutsumi (2002)

Avec : Maho Nonami , Eiko Koike

Durée : 1h20

 Résumé : L'affrontement dans un appartement de deux colocataires, une étudiante bûcheuse et une fille plus riche, toutes deux aspirantes actrices et toutes deux amoureuses du même homme...

 

undefinedCritique : voilà un film qui m'aura bien déconcerté, surtout par sa nullité. Faut dire aussi qu'avec un résumé pareil, fallait pas s'attendre à grand chose. J'ai pas trop compris l'intérêt de ce film : il n'apporte rien au spectateur, qui ne trouve même quelque instants jouissifs dans l'affrontement entre les 2 jeunes femmes (bon j'aime bien la baston en général, mais faut quand même que ce soit un minimum placé dans un contexte réaliste, et là c'est pas le cas). Deux jeunes femmes, caractères opposés, en viennent à s'engueuler pour des broutilles, et au lieu de s'expliquer calmement, commencent à se taper dessus, avec tout ce qui leur passe par la main. On a droit à des lancers d'objets à travers la pièce (encore classique ça), duel à l'épée, puis on sort la tronçonneuse (elle sort d'où déjà celle là ? ), ça cherche à s'électrocuter dans la salle de bain... Bon j'arrête là, vous l'aurez compris, c'est du gros n'importe quoi, deux filles qui se mettent sur la gueule pendant 1h30, faut être bien maso pour aimer, avec en plus le final bien gore, non merci. Visiblement le réalisateur a voulu se faire un petit délire, mais bon, il aurait pu nous l'épargner.
 

 

Ma note : 2/20

Repost 0
Published by sophcaro - dans drame
commenter cet article
27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 23:57

 

undefined

Film coréen de Cho Jin-Gyu (2006)

Genre : comédie , action

Durée : 1h55

Avec : Shu Qi

L'histoire : La fille d'un chef de triade hong-kongaise est contrainte de fuir après l'assassinat du chef d'une triade rivale et va se réfugier en Corée, où elle est protégé par un Jopok de Seoul, tout en essayant de retrouver sa mère coréenne...

 

undefinedCritique : Je rassure tout de suite mon camarade raindrop : non je n'ai pas aimé ce film , mais c'était pas la grosse bouse non plus . Enfin , c'était pas loin . Je m'explique . On retrouve globalement les mêmes ingrédients que dans les 2 premiers opus , un mélange de comédie / action .
Le début du film est honnêtement pas si mal : Shu Qi impose par sa présence , et en fait voir de toutes les couleurs aux 3 idiots de service . Jouissif . Quelques bonnes scènes comiques :  le coup de l'aéroport , le coup de la traductrice qui traduit ce que bon lui semble ... Mais très vite ça descend bien bas niveau gags , vraiment très bas . Le pot au rose serait le coup de la poursuite en voiture , avec Shu Qi sur les genous du gars et la réaction très "masculine" qu'il a . Plus que ridicule , c'est grossier .
Plus on avance dans le film , et plus la qualité de celui-ci baisse , jusqu'à la scène finale , des plus ridicules . Quelq''un  y a cru une seconde à cette histoire de mariage ? Pas moi . Niveau scènes d'action , enfin de baston plutôt , j'aurai tendance à dire qu'il y en a un peu plus que dans les précédents films,et pas trop mal réussies . Enfin surtout les scènes de Shu Qi quoi , pas celles où ces pseudos gangsters essaient de se battre (c'est pas vraiment des gangsters en fait , plutôt des sombres crétins) .  
Les 2 premiers films étaient déjà pas franchement réussis , mais alors le 3 est vraiment pas terrible . Quelques scènes le sauvent de la bouse et de l'ennui complet (et encore , j'ai accéléré pleins de scènes) . Et puis y'a Shu Qi quoi . Enfin à moins que vous soyez fan absolue de l'actrice et vous faites un devoir de regarder chacun de ces films , alors passez votre chemin . Espérons que le film n'ait pas marché au box office , sinon ils seraient capable de nous en pondre un 4ème . Arg .


Note : 9/20
Repost 0
Published by sophcaro - dans comédie
commenter cet article