Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Articles Récents

Pages

9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 01:00



Film thailandais de Poj Arnon (2007)
Genre : romance
Durée : 1h45
Avec : Rattanaballang Tohssawat (Maek), Chaiwat Thongsaeng (Ith)




L'histoire : Maek est un tueur à gages. Mais quand il rencontre sa nouvelle cible, Ith, Maek refuse de le tuer et prend une balle lors de la fusillade. Obligés de fuir les hommes de main du patron de Maek, ils se cachent ensemble et commenceront à s'attacher l'un à l'autre, jusqu'à l'inconcevable…


Critique : Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce film et je dois dire que j'ai été agréablement surprise par le résultat. J'avais quelques craintes que le film soit trop mou et lent, au vu de la bande-annonce, mais mes inquiétudes se sont vite avérées infondées. On ne voit au contraire pas du tout le temps passer.

J'ai vu le film en vostf, et je dois avouer que j'ai eu au début un peu de mal avec la langue, les rares films thai que j'ai vus étant en VF, et le dernier en date vu en VO ne comportait pas tant de dialogues que ça (cf Chocolate) lol. Ici c'est tout l'inverse, mais finalement ça ne pose pas trop de problème (même si pour moi la langue a tendance à difficilement passer à l'oreille tout comme le coréen d'ailleurs).

Concernant le genre du film, c'est un mélange de drame, action et romance, même si le film est plus axé sur la romance entre les deux protagonistes qu'autre chose. Certes il y a deux sous-intrigues, mais heureusement elles restent toujours secondaires.

J'ai trouvé ce film très prenant. On est vite happé dans le tourbillon amoureux de ces deux êtres que tout oppose et pourtant irresistiblement attirés l'un vers l'autre. Les acteurs sont très bons dans leurs rôles, en plus de n'êtres, il faut bien l'avouer, pas déplaisants à regarder. Ajoutons à cela une photo très particulière mais réussie de la ville de Bangkok (couleurs très sombres ou alors à l'inverse mise en valeur du jaune), et bien sûr une bande son superbe, qui rythme merveilleusement le film.

Seul petit bémol qui empêche le film d'être quasi-parfait : qu'il décide de sombrer dans le mélodramatique et le tragique. Néanmoins, cela n'obscurcit pas complètement le tablea
u, car le film est tout de même une belle réussite.

Note : 17/20 
Repost 0
Published by sophcaro - dans romance
commenter cet article
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 13:27




Film HK de Johnnie To
Genre : comédie
Avec : Simon Yam, Kelly Lin, Ka Tung Lam
Durée : 1h30



 L'histoire : A Hong Kong, un Sparrow est un pickpocket. Kei est le plus habile de tous. Entre deux vols de portefeuilles avec les membres de son gang, il aime arpenter la ville à vélo, et prendre des photos.Un jour, une femme ravissante, Chun Lei apparaît dans son viseur. Il est ensorcelé.Chaque membre du gang va tomber sous le charme de cette femme qui ne les a pas croisés par hasard.Elle veut que les pickpockets dérobent pour son compte quelque chose de très précieux...


Critique : Je suis allée voir ce film de Johnnie To sans plus de conviction, étant beaucoup plus amatrice de ses films d'actions que de ses comédies. Mais il faut bien avouer que dès que Kelly Lin apparaît, il est difficile de décrocher ses yeux de l'écran. Pour une fois que Johnnie To donne un rôle relativement important à une femme, pourquoi s'en priver ? Mystérieuse, toujours en fuite, on n'en apprend finalement peu d'elle, même à la fin où le spectateur se demande où elle peut bien aller et qui elle va rejoindre.

Dans le cast masculin on remarquera un des acteurs fétiches du réalisateur, Simon Yam, et bien sûr  Suet Lam qui au contraire de ses habituels rôles de benêts, incarne ici un personnage sérieux et plein de classe !

Le film est une comédie plutôt réussie, avec pour fond une musique jazzie. On ne rit pas à tous les coups, mais heureusement on nous épargne les gags lourds. Le scénario est assez mince, se basant pour la plupart du film sur le mystère entourant cette jeune femme. Restent des images visuellement réussies, et un film stylisé (la scène finale des parapluies en est le plus bel exemple).

Sparrow est une comédie plutôt réussie, qui vaut surtout pour la présence de Kelly Lin, qui vole sans difficulté le coeur des spectateurs.


Note : 15/20
Repost 0
Published by sophcaro - dans comédie
commenter cet article
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 05:00

3 Juin

Rétribution




Résumé : Le détective Yoshioka enquête sur plusieurs meurtres qui semblent liés entre eux. Chaque victime est découverte noyée, le corps rempli d'eau salée, cette même eau qui menace d'engloutir des quartiers désaffectés des alentours de Tokyo au prochain tremblement de terre. Tourmenté par le stress et par la crise que traverse son couple, Yoshioka découvre sur les lieux des crimes des objets familiers qui le poussent à s'interroger sur sa propre culpabilité : se pourrait-il qu'il soit le meurtrier ? Alors qu'il se résout à solliciter l'aide d'un psychiatre, Yoshioka est hanté par les apparitions d'une femme-fantôme vêtue de rouge qui prétend le connaître. Est-elle réelle ? Quel est son lien avec les meurtres dans la mesure où elle ne fait pas partie des victimes ? Quel est le vrai rôle de Yoshioka dans ces deux mystères enchevêtrés ?















Le Pensionnat





Résumé : Je me souviens très bien de la première fois où j'ai quitté la maison... J'avais 12 ans et j'étais en classe de 5ème. En plein milieu du semestre, mes parents m'ont transféré dans une nouvelle école.
C'est mon père qui cherchait à m'éloigner de la maison, et de lui plus exactement. Cela peut vous sembler curieux, mais moi, cela ne me surprend pas, car je suis le seul à connaître son secret... Etre transféré en plein milieu du semestre, c'est quelque chose de vraiment cruel. Je dois m'habituer à de nouveaux élèves, de nouveaux cours et à un nouveau dortoir dans lequel je ne me sens pas à l'aise. Le pire, c'est le nouveau lit dans lequel je dors. Qui sait combien de personnes y ont dormi avant moi ? Une rumeur dit que pendant des années, il y eut une piscine dans cette école où s'amusaient tous les élèves. Mais elle a fermé le jour où l'un d'entre eux se noya...
Croyez-vous à cette histoire ? Je connais un secret. Si vous me promettez de ne le répéter à personne, je vous le dévoilerai... "









18 Juin

Red Eye






Résumé : En 1988, un train allant de Séoul à Yeosu a été impliqué dans un accident mystérieux qui a coûté la vie de 100 personnes. La cause de l'accident n'a jamais été découverte. 16 ans après, le train fait son dernier voyage. Peu de temps après le début du trajet, les passagers commencent à remarquer des choses étranges. Les fantômes des victimes de l'accident de 1988 font peu à peu ressentir leur présence...














24 Juin


Ghost of Mae Nak





Résumé : Un jeune couple de Bangkok, MAK et NAK, fait l’acquisition d’une vieille maison abandonnée où, cent ans auparavant s'est déroulée la légendaire tragédie de NANG NAK / MAE NAK.
MAE NAK morte en plein accouchement, ressuscita d’entre les morts pour attendre patiemment le retour de son époux parti à la guerre. Mais la jalousie destructrice des villageois eu raison de cet amour immortel.Si aujourd’hui, MAE NAK"protège" dans un premier temps le jeune couple, elle finit par vouloir s’emparer de l’esprit du jeune époux, plongé dans un terrible coma ...













25 Juin


Crying Fist





Résumé : Tae-shik, naguère grand boxeur, gagne maintenant sa vie en se faisant boxer dans la rue par les passants. Tout ce qui lui reste, c'est sa femme qui demande le divorce et son fils, seule lumière de sa vie. Accablé de dettes, sans plus rien avoir à perdre, le vieux boxeur décide de briguer le titre de boxe amateur. Sand-hwan est un jeune rebelle désaxé et violent, qui se retrouve en prison pour vol. Au club de boxe de la prison, il se sent pour la première fois capable d'accomplir quelque chose. …

















Tokyo Zombies





Résumé : Adaptation du manga de Hanakuma Yusaku, "Tokyo Zombi" dépeint la morne existence des collègues de travail Fujio et Mitsuo, qui passent leur temps à s'entraîner au jujitsu. Leur quotidien sera passablement bouleversé par l'intrusion de zombies, cadavres vivants se soulevant de la proche décharge "Black Fuji". Fujio ne résistera pas à l'attaque des mort-vivants. Cinq ans plus tard, tout le Japon est sous emprise des zombis; seule une poignée d'humain sa réussi à se cloîtrer dans une grosse tour, où ils organisent des jeux de combat à vie et à mort entre morts et vivants. Mitsuo aura à affronter son ancien sensei, Fujio en un dantesque duel.



Repost 0
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 16:40

 


 

Film thailandais de Pinkaew Prachyaw (2008)
Genre : action
Durée : 1h30
Avec : Nitcharee Wismitanant


L'histoire : Zen, est une petite fille autiste, dont la mère est grandement malade. Pour lui payer ses soins médicaux, elle décide d'aller récupérer l'argent que plusieurs malfrats lui devaient. Mais ceux-ci, n'étant pas décidés à le lui rendre, vont alors en découdre avec la petite, malheureusement pour eux très douée en arts martiaux...

 

 

Critique : Ne pas se fier au premier quart d'heures : Chocolate n'est pas un drame à faire pleurer dans les chaumières, mais bel et bien un film d'art martiaux pur et dur. Il ne faut donc pas se laisser dérouter par le début du film, car une grosse surprise vous attend par la suite !

 

 


Le scénario ne casse pas trois pattes à un canard, et on a presque envie de zapper certains passages au début. Mais une fois qu'on voit l'engouement de la petite pour les films d'arts martiaux, on se dit qu'on est sur quelque chose de lourd. Et en effet, ça ne fait pas dans la démesure. La suite du film enchaîne les séquences de baston, presque sans temps mort. On aura bien sûr remarqué les références à Tony Jaa, devenu célèbre pour ses prestations dans le film thailandais "Ong Bak" et sa suite "l'honneur du dragon". Nitcharee, l'actrice principale, serait-elle donc le pendant féminin du karatéka Tony Jaa ? Pourquoi pas ! Il est d'autant plus impressionnant de voir qu'elle n'a pas été doublée dans ce film, et que les blessures ont été en conséquence nombreuses, au vu du bout de making of montré à la fin du film...

Chocolate est donc un film à voir pour ceux qui ont apprécié Ong Bak, étant clairement dans la même veine. Un film d'arts martiaux efficace, les chorégraphies étant peut-être globalement moins originales que dans Ong Bak, mais le film recelle tout de même quelques très bonnes séquences, comme le final. 

 
Note : 16/20
Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article
23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 22:01


Film HK de Marco Mak (2006)
Genre : policier
Durée : 1h40
Avec : Eric Tsang, Francis Ng



L'histoire : La police de Hong Kong envoie entre 500 et 1000 "bleus" infiltrer les triades. La nouvelle sème le doute au sein d'une de ces organisations mais ses leaders continuent leurs luttes d'influence pour le pouvoir... pendant que la police les surveille !

Critique : Certes c'est un énième film sur la triade, mais j'ai quand même voulu tenter le coup, en voyant de nombreuses têtes d'affiches bien connues (et j'aime bien le jeune acteur Shawn Yue).

Le début était très prometteur, et nous fait saliver : infiltrer autant de taupes dans les gangs, ça va donner quelque chose d'intéressant, forcèment ! Malheureusement ce n'est pas le cas, car on s'ennuie rapidement.

Le film est lent, l'intrigue principale mal exploitée, et les sous-intrigues encore moins (l'amourette était en plus franchement mal jouée). Aucun réel suspens tout le long du film, si ce n'est la fin qui en surprendra plus d'un.

Je n'ai pas retenu grand chose de ce film, qui m'a beaucoup déçu. Certes faire un film sur les triades n'est pas très original, mais un meilleur scénario aurait donné un meilleur film. Surtout qu'il y avait de bonnes idées de départ. Dommage.


Note : 10/20
Repost 0
Published by sophcaro - dans drame
commenter cet article
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 19:12
6 Mai

Réincarnation






Résumé : Il y a 35 ans, un massacre est commis dans un paisible hôtel de tourisme... Pris d'une crise de folie, un professeur d'université se livre à un véritable carnage, faisant 11 victimes parmi les clients et le personnel de l'hôtel et assassinant toute sa famille, tout en enregistrant ses meurtres à l'aide d'une caméra vidéo. Aujourd'hui, le réalisateur Matsumura s'apprête à porter ce fait-divers à l'écran sous le titre Réminiscence. Il choisit la jeune actrice Nagisa Sugiura pour en tenir le rôle principal. Alors que le tournage approche, Nagisa est la proie de rêves atroces et d'hallucinations morbides. C'est alors que Matsumura annonce à son équipe son intention de tourner son film sur les lieux mêmes du massacre...










7 Mai


Nightmare Detective




Résumé : Tokyo. Plusieurs personnes sont retrouvées sauvagement mutilées dans leur appartement. Alors que tout porte à croire qu'il s'agit de suicides, la jeune détective Keiko Kirishma découvre que les victimes ont composé le même numéro, "o", avant de mourrir. En suivant cette piste, Keiko va se retrouver su rla trace d'un serial killer hors norme : celui-ci a le don de s'introduire dans les rêves de ses victimes pour les pousser à se tuer dans leur sommeil. Poue arrêter l'assassin, elle fait appel à un homme mystérieux, le nightmare détective, qui a lui aussi le pouvoir de s'immiscer dans les rêves des gens.
















Secret Sunshine






Résumé : A la suite du décès de son mari, Shin-ae vient s'installer à Miryang, la ville natale de celui-ci avec son petit garçon. Entre ses cours de piano, ses nouvelles relations et Jong-Chan, le patron d'un garage qui tente de se rapprocher d'elle, cette jeune femme douce et discrète débute une nouvelle existence. Jusqu'au jour où la tragédie frappe à nouveau. Face à ce nouveau drame, Shin-ae va tenter de redonner un sens à sa vie.
















21 Mai

Slim till dead






Résumé : Une star de cinéma disparaît juste avant le concours de la reine de l'amaigrissement. Deux autres célébrités meurent alors qu'elles pèsent exactement 32 kilos. Le compte à rebours est lancé.




















LEGEND OF SUDSAKORN





Résumé : Sudsakorn est un étrange enfant élevé selon les anciennes traditions mystiques de son grand-père. Sa mère, une magnifique sirène, l’envoie à la recherche de son père qu’il n’a jamais connu. Equipé de l’arme magique de son grand-père et accompagné de son destrier mi-dragon mi-cheval, Sudsakorn va se lancer dans une longue quête semée d’embûches…

















Autres sorties

Coffret le Syndicat du crime
Nana le film
As tears go by, édition prestige
Repost 0
13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 20:25


                                                                            Film HK de Johnnie To (2001)
Genre : comédie, policier
Durée : 1h35
Avec : Ching-Wan Lau, Ekin Cheng, Kelly Lam



L'histoire : L'inspecteur Ho doit reprendre son rôle de négociateur face à un nouvel adversaire. Celui-ci demande une rançon pour restituer des objects précieux qu'il a volés.


Critique : Profitant de la rétrospective sur Johnnie To à la cinémathèque de Paris qui a eu lieu pendant un mois, je suis allée voir deux films que je n'avais jamais vus. Je parlerai un instant de la salle et des conditions dans lesquelles j'ai vu le film. 

Je n'avais jamais été à la cinémathèque de Paris et je dois dire que j'ai été assez déçue. La salle était assez grande, mais il y avait de l'air frais qui nous parvenait constamment, du coup il fallait remettre son manteau pour ne pas choper la crève. Un comble. Ensuite je n'ai pas trop apprécié le double sous-titrage. En effet le film était diffusé avec sous-titres anglais incrustés, et les sous-titres français étaient diffusés sur un petit appareil tout en bas de l'écran. Du coup il suffisait d'avoir quelqu'un devant nous qui nous gâchait un peu la vue pour ne pas du tout voir les sous-titres. Le pire est venu lors du second film, où les sous-titres accusaient un retard de plusieurs secondes ! Vraiment très agréable pour suivre le film. J'ai donc dû pour ce film suivre les sous-titres anglais. Je ne sais pas si cela était un cas isolé, mais en tout cas ça ne me donne pas du tout envie de retourner à la cinémathèque de Paris.

Pour parler du film, je dirai qu'on reprend les mêmes ingrédients que le premier opus. Une course poursuite entre un policier et un voleur, et bien sûr une complicité naît rapidement entre les deux.

Andy Lau n'est évidemment plus de la partie, et est remplacé dans le rôle du voleur par Ekin Cheng que j'ai trouvé très bon même s'il n'excelle pas le précédent.

Le ton du film, au contraire du 1 qui était plus sombre et dramatique, est cette fois-ci plus léger et comique. Ce qui n'est pas un mal en soi, au contraire.

J'ai trouvé ce film très divertissant, drôle, avec quelques scènes d'anthologie (la course à vélo sous la pluie par exemple). Un film à voir pour s'amuser et faire passer une agréable soirée.  


Note : 16/20
Repost 0
Published by sophcaro - dans comédie
commenter cet article
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 18:53

 

 


Film chinois de Xiaogang Fen (2007)
Genre : guerre, drame
Durée : 2h
Avec : Hanyu Zhang, Yang Tang

 

 

L'histoire : D'après un fait historique, la tragique destinée de 46 soldats appartenant à la 9e compagnie de l'Armée populaire de Libération, menée par son capitaine Gu Zidi et qui furent mobilisés pour aller défendre une mine de charbon. En manque d'hommes et d'équipements, les hommes de Gu Zidi ont reçu l'ordre de ne se retirer qu'au signal de ralliement de leur régiment. Ils doivent alors faire face à une armée nationaliste en supériorité numérique et combattre des tanks avec de simples cocktails molotov...

 

 
Critique : Le moins que l'on puisse dire c'est que ce film sait émouvoir le spectateur. Non dans le mauvais sens du terme,c'est à dire en usant de tous les artifices inimaginables et en faisant des tonnes pour nous faire verser une larme. Non. Il sait émouvoir car il réussit à profondèment toucher le spectateur. Et il m'a bien ému. C'est dire si j'ai aimé.

Jamais je n'avais vu un film de guerre asiatique si humaniste. Difficile en effet de ne pas s'attacher au héros, et de ne pas ressentir sa peine lors de la deuxième partie du film. Une chose commune aux films de guerre asiatique est qu'ils sont très souvent extrêmement patriotiques, jusqu'à l'écoeurement. Ce film se démarque donc totalement des autres en ne l'étant pas du tout. Il préfère privilégier l'homme à la patrie. Enfin un réalisateur qui a tout compris.

Le film se découpe en deux parties distinctes, et le basculement à la moitié du film aura de quoi surprendre car on ne s'y attend pas du tout.
La première partie est truffée de fusillades, batailles, toutes les plus réussies les unes des autres. La seconde s'axera sur le héros, et sur sa démarche pour tenter de retrouver les corps de ses hommes, et réhabiliter leur mémoire.

Un film à ne pas manquer, l'un des meilleurs du genre.

 
Note : 18/20

 

Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 14:32

3 Avril

La légende de Suriyothai








Résumé
: En Thailande, au début du XVIe siècle. Le royaume D'ayothaya est menacé de toutes parts : des rebelles provoquent la guerre civile tandis que le roi de Birmanie s'apprête à envahir le pays. Dans ce chaos, Suriyothaî, une jolie princesse, décide d'abandonner l'homme qu'elle aime pour servir son pays.

















16 Avril

Invisible Target









Résumé
: Un camion blindé, transportant secrètement 100 millions de dollars pour une banque américaine est l'objet d'un vol spectaculaire par Le gang des Ronin. 3 officiers de police, poussés par des motivations différentes, joignent leurs forces pour arrêter la bande sanguinaire.




















22 Avril

Le vieux jardin







Résumé
: Mai 1980, fuyant une manifestation réprimée par l'armée, Hyun-woo, jeune militant socialiste, trouve refuge dans la montagne auprès de Yoon-hee. Après avoir vécu une histoire d'amour passionnée, Hyun-woo fait le choix de retourner à ses activités politiques. Incarcéré dès son retour en ville, il sortira de prison 17 ans plus tard. Il redécouvre alors son pays et se souvient de son passé avec Yoon-hee.

















Le mariage de Tuya





Résumé
: Au coeur de la Mongolie chinoise, Tuya se bat pour faire vivre ses enfants et son premier mari blessé suite à un accident. Afin de résoudre ses problèmes, elle décide de divorcer et de trouver un nouveau mari. A la seule condition que celui-ci accepte de supporter toute sa famille, y compris son premier époux.



















26 Avril

Cello






Résumé : Après un terrible accident de voiture, une brillante violoniste tente d'oublier la mort de son amie. Mais les souvenirs les plus douloureux refont surface. D'événements étranges en scènes sordides, un esprit surnaturel et sadique va lui faire vivre l'enfer.




















30 Avril

Meatball Machine






Résumé : Des extraterrestres parasitent les humains, prennent leur contrôle et les font muter afin de s’en servir de machines de combat.
Repost 0
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 06:14
undefined

                                                                                          Film HK de Johnnie To et  Wai Kar Fai (2007)
                                                                                          Genre : thriller, action
                                                                                          Durée : 1h30
                                                                                          Avec : Andy On, Lau Ching-Wan

L'histoire : Une arme à feu, appartenant à un policier, est liée à une série de cambriolages et de meurtres. Son propriétaire, Wong, a récemment disparu alors qu'il poursuivait un suspect. L'inspecteur Ho est en charge de l'investigation concernant les meurtres. Il sait que sa seule chance de résoudre cette affaire est de demander de l'aide à son mentor et ancien supérieur, Bun. Ce dernier était considéré comme un profiler doué, jusqu'à ce qu'il perde la raison quelques années plus tôt. Vivant reclus, Bun a le don de voir à l'intérieur des gens. Mais ses manières peu orthodoxes insinuent le doute dans l'esprit de Ho...

18818914_w434_h_q80.jpgCritique : En allant voir ce dernier film de Johnnie To sorti dans nos salles, je ne m'attendais clairement pas à un film aussi confus. Difficile en effet de comprendre quelque chose, et ce tout le long du film. On n'a jamais aucune certitude, seulement des questions. Heureusement le dénouement du film nous explique beaucoup de choses, même si certaines questions restent en suspend.
Les acteurs ne sont pas à remettre en cause : Lau Ching-Wan est impeccable en ex-flic à moitié fou, aux méthodes de travail très particulières. Grâce à son jeu formidable, il insinue constamment le doute dans notre esprit.
Andy On est tout aussi troublé que le spectateur concernant cet ex-flic, ne sachant pas s'il est fou ou s'il voit vraiment les "démons" des gens. 
Dans toute cette confusion, on souffle un peu lors des passages plus légers, qui prêtent souvent à sourire, comme par exemple quand on voit la tête des policiers devant l'attitude un peu timbrée de Bun (la scène d'ouverture en est le parfait exemple).  Les passages plus émouvants sont aussi agréablement appréciés, comme les scènes où Bun parle avec sa femme.
Au final, Mad Detective s'avère un film trop confus, mais selon moi pas au point d'être prise de tête. Encore heureux, sinon on serait sortis de la salle depuis bien longtemps. Mais visiblement certaines personnes n'ont vraiment pas pu supporter la complexité du scénario, au vu des quelques personnes sorties de la salle avant la fin.
Dommage qu'en ayant voulu faire original, Johnnie To ait fait d'une histoire à la base très simple, quelque chose de trop compliqué.  

Note : 13/20
Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article