Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Articles Récents

Pages

29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 15:27
LookigMrPerfect.jpg
                                                                                                Film HK de Ringo Lam (2003)
                                                                                                Genre : comédie, action
                                                                                                Durée :  1h40
                                                                                                Avec : Shu Qi,  Simon Yam,  Andy On

L'histoire
:  Parti dans les îles avec une amie mannequin, une policière Hong-Kongaise y fait la rencontre de son homme rêvé, mais sans se douter de ce qui se passe autour d'elle.


08.jpgCritique : Voilà le film idéal pour passer une agréable soirée sans prise de tête. On mélange comédie, action et romance, avec un casting alléchant, et le tour est joué. Il s'agit en réalité davantage d'une comédie  délirante et décomplexée, on sent que le réalisateur s'est bien fait plaisir ! Simon Yam est méconnaissable avec sa veste rose et hilarant à souhait quand il nous fait son petit numéro de claquettes ou son claquement de doigts. Lam Suet n'est pas mal non plus dans le rôle du gros pervers de service, mais tellement drôle.
Quelques scènes d'action parsèment le film. Certes elles sont rares, mais toujours réussies et originales. Musclées et amusantes, on sent que le réalisateur avait de la suite dans les idées.
La charmante Shu Qi est un peu en retrait par rapport aux autres acteurs, il faut dire aussi qu'il y a tellement de personnages hauts en couleur...
Côté musique on souriera en reconnaissant au détour d'une course poursuite en jet ski un titre bien occidental, la Bamba du groupe Los Lobos.
Looking for Mr Perfect est au final un film rafraîchissant, drôle et avec un mélange des genres plutôt réussi. Une bonne surprise.
 

Ma note : 14/20

Repost 0
Published by sophcaro - dans comédie
commenter cet article
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 13:58
undefined
Film HK de Johnnie To/Ringo Lam/Tsui Hark (2007)
Genre : thriller, action
Durée :  1h30
Avec : Simon Yam (Sam), Louis Koo (Fai), Sun Honglei (Mok)

L'histoire : La vie n'est pas facile pour Sam, Fai et Mok, trois amis qui se démènent pour joindre les deux bouts, jusqu'à ce soir d'orage où un mystérieux vieillard vient les trouver dans un bar en leur proposant de devenir riche rapidement. Un antique trésor serait enterré sous un bâtiment du gouvernement, placé sous haute surveillance. Croient-ils en son histoire ?

18767119_w434_h_q80.jpgCritique : Triangle est le premier film basé sur le principe du "cadavre exquis", un procédé littéraire initié par les surréalistes dans les années 20 qui consiste à faire composer une phrase ou un dessin par plusieurs personnes. Un procédé équivalent existait déjà dans la poésie chinoise où plusieurs poètes se réunissaient pour écrire des vers les uns à la suite des autres. Pour Triangle, les trois cinéastes ont développé chacun un segment du film sans se préoccuper du travail des autres. Ainsi Ringo Lam compose le premier, Tsui Hark le second et Johnnie To le troisième.
Débutant avec un scénario plutôt confus et partant un peu dans tous les sens, le film s'attarde dans une seconde partie davantage sur le couple Sam/Ling, jusqu'à s'orienter plus vers l'action. Trois parties relativement distinctes mais qui s'emboîtent assez bien entre elles pour permettre au film de se laisser suivre sans trop de problème de compréhension. 
Pour ma part c'est le dernier segment qui m'a le plus plu pour son mélange action/humour réussi.
Alors pari réussi pour ce film à la construction atypique ? Triangle est loin du chef d'oeuvre auquel on aurait pu s'attendre avec ces 3 grands réalisateurs aux commandes. Il se laisse cependant regarder sans déplaisir et sans une pointe d'ennui.

Note : 15/20
Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 13:59

Typhoon-copie-1.jpg
                                                                                                Film coréen de Kyung-taek (2005)
                                                                                                Genre : action, guerre, drame
                                                                                                Durée : 1h55
                                                                                                Avec : Dong-Kun Jang, Jeong-Jae Lee


L'histoire : Un échappé de Corée du Nord, voulant se venger de l'hypocrisie des deux nations coréennes, s'apprête à déverser des produits radioactifs sur toute la péninsule. Un militaire sud-coréen est envoyé par les services secrets pour le contrer...


Typhoon-03.jpgCritique : Typhoon est un film qui laisse plutôt de marbre, malgré une belle photographie et une action suffisamment bien distillée pour qu'on ne s'ennuie pas trop.
Le scénario est assez prévisible, et on n'évite pas les clichés poncifs à ce genre de film. Le patriotisme tient aussi sa petite place habituelle, même si heureusement il n'est pas trop exacerbé (on retiendra cependant quelques répliques bien gerbantes comme celle-ci :  La prochaine fois que vous devez sélectionner des candidats de l'Académie des Officiers, ne détaillez pas le job ni ne parlez d'argent. Dites juste à quel point c'est important pour le pays).
On s'attache difficilement aux deux personnages principaux, l'un étant trop froid, et l'autre dépeint comme le gros méchant de service sans véritable nuance. On notera cependant une scène émouvante et réussie, lors des retrouvailles entre le frère et sa soeur. On n'évite pas non plus côté scénario l'usage des flashbacks pour expliquer tel ou telle chose. Du déjà vu.
Ajoutons à cela un final -plus dramatique tu meurs- mais qui à trop vouloir en faire n'émeut pas une seconde le spectateur.
Pour conclure Typhoon est un film qui se laisse regarder, mais aussitôt vu, est aussitôt oublié.


Ma note : 12/20
ti_bug_fck
Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article
12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 11:54


23 Janvier


Les Formidables



3348467287600.jpg



L'histoire : Su-hyan a quitté une société secrète et ouvert un restaurant avec sa petite amie. Son passé le rattrape lorsqu'il doit aider l'un de ses amis d'enfance de l'orphelinat. Mais il est victime d'une erreur judiciaire et se retrouve en prison, suspecté et déjà jugé coupable d'un meurtre qu'il n'a pas commis. De son côté, Sung-wo est un flic alcoolique qui élève seul un fils gravement malade. Ce dernier a besoin d'un don d'organe mais son père n'a pas les moyens pour financer l'opération. Le destin de ces deux hommes ne va plus faire qu'un lorsque su-hyan prend en otage Sung-wo. Il vient de s'évader de prison dans le but de pouvoir prouver son innocence.











I don't want to sleep alone


41Qp4nE3fJL.-SS500-.jpg


L'histoire : Kuala Lumpur. Un sans-abri, Hsiao Kang, est attaqué un soir dans la rue. Des travailleurs bangladeshi le trouvent et le transportent chez eux, dans le bâtiment désaffecté où ils habitent. Il va être pris en charge par l'un d'eux, Rawang. Chyi, une serveuse de bar, va elle aussi tomber sous le charme de Hsiao Kang. Cet homme qui n'était plus rien, devient l'objet de toutes les convoitises...














24 Janvier


Une jeunesse chinoise

51RkOtF5ahL.-SS500-.jpg


L'histoire : La belle Yu Hong quitte son village, sa famille et son fiancé pour étudier à Pékin. Elle y découvre un monde d'intenses expériences sexuelles et affectives et tombe follement amoureuse d'un autre étudiant, Zhou Wei. Leur rapport tourne au jeu dangereux alors qu'autour d'eux, les étudiants commencent à manifester, exigeant la démocratie et la liberté.










Autres


Histoires de fantômes chinois
Love Battelfield
Le protecteur
L'irresistible
Repost 0
6 janvier 2008 7 06 /01 /janvier /2008 11:35


Filatures

undefined

L'histoire : Une branche secrète de la police de Hong Kong mène des filatures sophistiquées. Le Capitaine Huang engage Piggy, une débutante au visage ingénu, donc, insoupçonnable. Ensemble, ils vont tenter de remonter jusqu'au " cerveau " d'un casse. Mais le cerveau devine le danger et disparait. Piggy est assignée à une nouvelle affaire. Alors qu'elle est en pleine filature, sa route croise celle du cerveau...



Sortie le 2 Janvier

Film sorti dans 13 salles










La porte de l'enfer

18874877-w434-h-q80.jpg


L'histoire : Au XIIe siècle, alors que les guerres civiles font rage, le samourai Morito est chargé par l'empereur de traverser le territoire afin de distraire l'attention des rebelles. Il doit par la même occasion escorter la jolie servante Kesa. Sa mission accomplie, Morito demande une récompense impossible.


Film de 1953


Sortie le 9 Janvier















Death Note 1 et 2


18867520.jpg

L'histoire
:
Le Cahier de la Mort. Il suffit d'y apposer le nom de la personne à châtier et d'avoir en tête son visage pour que cette dernière meure d'une crise cardiaque. Quand ce cahier tombe entre les mains de Light, brillant lycéen au tempérament assez taciturne, il décide d'exploiter le Death Note pour appliquer sa propre justice et devenir l'égal de la mort. Ainsi, Ligth note soigneusement les noms des meurtriers les plus recherchés par la police, restés impunis jusqu'à présent. Cette vague de morts mystérieuses alerte Interpol, qui, dépassé par la situation, confie l'affaire à Lind L. Tailor, plus communément appelé L. Personne ne connaît son véritable nom, ni son visage, mais il résout n'importe quelle affaire, même celles où la mort est impliquée.Une traque infernale s'engage alors entre les deux hommes, sous le regard amusé de Ryûk, le Dieu de la mort à l'origine de ce carnage.


Bande annonce

Sortie le 9 Janvier


Film sorti dans 5  salles







Triangle

18885349-w434-h-q80.jpg

L
'histoire : La vie n'est pas facile pour Sam, Fai et Mok, trois amis qui se démènent pour joindre les deux bouts, jusqu'à ce soir d'orage où un mystérieux vieillard vient les trouver dans un bar en leur proposant de devenir riche rapidement.
Un antique trésor serait enterré sous un bâtiment du gouvernement, placé sous haute surveillance.
Croient-ils en son histoire ?

Genre : action

Bande annonce

Sortie le 16 Janvier


Film sorti dans 11 salles








Lust, Caution  

18869261-w434-h-q80.jpg


L
'histoire :
Dans les années 1940, alors que le Japon occupe une partie de la Chine, la jeune étudiante Wong est chargée d'approcher et de séduire Mr Yee, un des chefs de la collaboration avec les Japonais, homme redoutable et méfiant que la Résistance veut supprimer. Très vite, la relation entre Wong et Mr Yee devient bien plus complexe que ne l'avait imaginé la jeune femme.

Genre : thriller, romance



Bande annonce


Sortie le 16 janvier

Film sorti dans 152 salles






Le roi et le clown

undefined

L'histoire
:
Corée, 16ème siècle. Alors que la dynastie Chosun règne en maître sur le territoire, Jang-seng et Gong-gil sont deux comédiens qui travaillent ensemble sur les routes du pays. Jang-seng persuade Gong-gil de se produire à Séoul, dans l'espoir de devenir riche. Arrivés là-bas, ils se font arrêter au cours d'un spectacle pour avoir insulté le Roi. Jang-seng propose alors un pari fou : s'ils arrivent à faire rire le Roi, ils seront libres. Gong-gil, de nature très réservée livre alors un numéro impressionnant provoquant l'hilarité du Roi. Le pari est gagné, ils peuvent rester au Palais. Une relation nouvelle commence alors entre le Roi et Gong-gil...


Ma critique

Bande annonce

Sortie le 23 Janvier


 






Train de nuit

18885377-w434-h-q80.jpg

L'histoire
: Wu Hongyan est huissier de justice dans un tribunal de l'Ouest de la Chine. Elle s'occupe de femmes attendant leur exécution, le plus souvent condamnées pour crime passionnel.
Chaque week-end, cette femme d'une trentaine d'années fait un long trajet en train pour se rendre en ville, à une soirée dansante pour célibataires.
Ses rencontres amoureuses sont décevantes, jusqu'au jour où elle est attirée par le mystérieux Li Jun. Mais elle découvre que l'épouse de ce dernier est une de ses détenues...


Genre : drame

Sortie le 23 Janvier
 
 

 

Repost 0
30 décembre 2007 7 30 /12 /décembre /2007 06:00
big.jpg
                                                                                               Film HK de Stephen Fung (2004)
                                                                                               Genre : comédie
                                                                                               Durée : 1h45
                                                                                               Avec : Daniel Wu, Stephen Fung, Eason Chan, Karen Mok

L'histoire : Georgie Hung a tout pour plaire : il est beau, charmant et élégant. Mais il cache un secret... Il est gay ! Son père, le chef d'une triade, découvre son secret et de peur d'être déshonoré par son jeune fils, décide de l'expatrier en Thaïlande à jamais. Jusqu'au jour où Hung vint a mourir... N°8, le bras-droit de Hung, décide de partir à la recherche de Georgie pour que celui-ci prenne la succession de la famille.

undefinedCritique : j'ai été surprise par ce film qui au final n'est pas la comédie bien grasse que je craignais. Certes on évite pas quelques blagues et scènes d'un humour douteux, mais tout ça reste relativement soft.  Je craignais un peu que le personnage de Georgie (interprété par Daniel Wu) soit caricaturé mais au final il n'en est rien. C'est au contraire le personnage de Sam qui a tendance à en faire des tonnes, et à passer pour le rigolo de service. Enter the phoenix est principalement une comédie, mais quelques scènes de combat viennent s'insérer par moment dans le film. Ce mélange des genres qui peut surprendre est plutôt agréable et réussi. Le film oscille aussi souvent entre comédie et film plus sérieux voire dramatique, avec plus ou moins de succès. De tout le casting on retiendra surtout Daniel Wu, qui transperce l'écran à chacune de ses apparitions.
Au final Enter the Phoenix est un film très sympa à voir, clairement loin de la perfection mais on pardonnera facilement le réalisateur, dont c'est ici la première réalisation.  

Note : 16/20
_bug_fck
Repost 0
Published by sophcaro - dans comédie
commenter cet article
26 décembre 2007 3 26 /12 /décembre /2007 12:48

200px-A-World-Without-Thieves.jpg
                                                                               Film chinois de Xiaogang Feng (2004)
Genre : drame, policier
Durée : 1h40
Avec : Andy Lau, Rene Liu
 

L'histoire : Histoire de voleurs dans la Chine contemporaine: un couple de voleur accompagne un jeune homme qui rentre chez lui avec toutes ses économies. Elle veut le protéger, touchée par son innocence. Lui veut lui donner une leçon, pour lui apprendre la vie. Un autre groupe de voleur s'embarque dans le même train, et convoite également le butin.


dydy11911-20060318194129.jpgCritique : A world of thieves est un film qui démarre assez lentement, et pendant le premier quart d'heures on a du mal à voir quelle direction il veut prendre. Un début assez déconcertant, puis le film commence vraiment au moment où les personnages montent dans le train.
L'action principale se déroule en effet durant le voyage, où les deux bandes de voleurs vont s'affronter pour tenter de voler l'argent du naïf jeune homme.
Bien sûr j'ai regardé le film pour la présence d'Andy Lau au casting, mais j'ai été surprise de voir que sa comparse l'égalait voire le surpassait parfois niveau charisme. Ce film n'est pas du tout un film d'action : les passes d'armes entre les voleurs sont d'ailleurs assez mal réalisées, on a du mal à voir ce qui se passe et c'est bien dommage.
Pas de quoi s'ennuyer néanmoins pendant ce film qui se laisse suivre facilement. La fin par contre, innatendue, surprend et déçoit. Un film au final sympa à voir, mais pas indispensable.

Note : 13/20
Repost 0
Published by sophcaro - dans drame
commenter cet article
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 23:01

18805726-w434-h-q80.jpg
                                                                                             Film coréen de Lee Joon Ik (2005)
                                                                                            Genre : drame
                                                                                            Durée : 2h
                                                                                            Avec : Gam Wu-Seong, Lee-Jun-Gi

L'histoire : Dynastie Chosun vers 1500. Jang-seng et Gong-gil sont arrêtés après avoir joué une pièce satirique prenant pour cible le roi. Conduits de force au palais royal, ils proposent au roi de jouer la pièce devant lui et d'être libérés s'ils arrivent à le faire rire…

18772544.jpg Critique : Critique positive pour un film qui ne m'aura pas ennuyé une seconde, bien que le sujet de départ était loin de m'intéresser.
On retiendra du film ses très bons dialogues et son interprétation impeccable. Le héros du film, Jang-seng surpasse son partenaire de charisme, Gong-Gil étant globalement plus effacé.
A travers une histoire presque anecdotique, les tribulations de 2 saltimbanques, le film brosse le portrait d' un souverain bien particulier. Celui-ci tient un rôle important dans le film, l'histoire étant souvent présentée de son point de vue.  Vu comme un souverain tyrannique, on se rend rapidement compte que des drames de son enfance l'ont rendu à moitié fou, et on ne peut s'empêcher d'éprouver un peu de sympathie à son égard, jusqu' à ce qu'il dépasse malheureusement les bornes, vers la fin du film. Complots et trahisons sont aussi de la partie, surtout chez ses ministres qui ne cessent de vouloir lui dicter quelle conduite il doit adopter.
Le film est découpé en deux parties : une première avec quelques moments comiques (l'imitation des deux aveugles est hilarante) et une présentation des personnages, et une seconde plus dramatique; avec meurtres, trahisons, et complots au rendez-vous. 

Un film qui se laisse au final regarder facilement, on ne voit pas les 2 heures passer. Ce n'est certainement pas un chef d'oeuvre, mais sa réalisation et ses bons dialogues font qu'on ne ressent pas une pointe d'ennui.

Ma note : 15/20
es
Repost 0
Published by sophcaro - dans drame
commenter cet article
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 06:00
poster-3d06bc7d73ca017b9dfe1ae66916a75b-copie-1.jpg
                                                                                                    Film chinois de Jacob Cheung (2006)
                                                                                                    Genre : wu xia pian, guerre, drame
                                                                                                    Durée : 2h15
                                                                                                    Avec : Andy Lau

L'histoire : La City de Liang, assiégée par l'armé de Zhao, demande l'aide des hommes de Mozi (spécialistes dans l'art de la guerre); mais un seul homme de Mozi y est envoyé, Ge Li, pour faire face à l'armée de 100.000 hommes de Zhao...


undefinedCritique : Voilà un film que j'attendais avec impatience, et dont le résultat n'a pas été tout à fait à la hauteur de mes espérances. Je pensais voir un grand film épique, mais le film ne fera malheureusement pas partie des meilleurs du genre. A Battle Of Wits est un film relativement déséquilibré. La façon dont le film commence, directement dans l'action, peut surprendre, et il nous faut quelques temps avant de bien prendre nos marques. Andy Lau s'impose rapidement comme le héros du film, par son omniprésence, et surtout son charisme. Du coup tous les autres personnages paraissent effacés à côté de lui. Le scénario est assez original, en mettant en avant les talents de stratège du héros. Le scénario est relativement linéaire pendant la première moitié du film, Andy Lau permettant à chaque fois à la cité de repousser l'ennemi grâce à son talent de tacticien. Le film aurait pu s'arrêter là, mais le réalisateur a voulu ajouter quelques rebondissements à son film, qui vont s'enchaîner dans la dernière demi-heure, pour notre plus grand... malheur. Les choix scénaristiques de cette partie m'auront clairement déçus. Ne soyons pas trop négatifs : la dernière demi-heure ne gâche pas tout le film, mais on en ressort très frustré. Point positif du scénario : son message pacifiste, transmis grâce au personnage d'Andy Lau, mais qui arrive peut-être un peu trop tard dans le film...

A Battle of Wits est au final un film tout de même sympa à voir, mais qui aurait gagné à  s'arrêter au bout d'1h30. Il lui manque de plus un réel souffle épique, et le charisme d'Andy Lau ainsi que la musique de Kenji Kawai ne parviennent pas à le hisser au rang des films incontournables du genre. Dommage.

Ma note : 14/20
Repost 0
Published by sophcaro - dans Films de sabre
commenter cet article
4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 11:28

4 décembre

Perhaps Love
(Edition collector DVD + CD audio)


undefined





L'histoire : Eperdument amoureux, Sun Na et Lin Jian Dong aspirent à la reconnaissance et au succès. Peu de temps après leur rencontre elle le quitte pour un homme susceptible de la rendre célèbre. Dix ans plus tard, elle est devenue une star, il est devenu un acteur populaire. Ils se retrouvent réunis sur le même film
Cette édition collector contient le cd de la musique du film.














5 Décembre

Mr Socrates


undefined






L'histoire : Koo Dong-Huyk est une racaille, tout ce qui l'interressse dans la vie c'est de cogner sur les autres. Un jour, il est enlevé par des inconnus, prisonnier dans une école abandonnée ou on lui fait subir un entrainement intensif. mais qui sont ses ravisseurs?
















Coffret hiroshi teshigahara

undefined




3 Films : la femme des sables ; le visage d'un autre ; le traquenard














Repost 0