Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Articles Récents

Pages

15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 14:28

Film indien de S.S. Rajamouli (2015)

Genre : action, aventure, historique

Avec : Prabhas, Rana Daggubati, Anushka Shetty

Durée : 2h30

 

 

L'histoire Shivudu, recueilli au berceau par des villageois, grandi au pied d'une immense cascade. Malgré l'interdiction de sa mère, son rêve a toujours été de franchir cette frontière naturelle et d'explorer le monde caché en amont. Une étrange jeune fille lui apparaît un jour et l'invite à la suivre. Shivudu, mesmérisé, parvient enfin à escalader jusqu'au sommet. Ce monde nouveau, qui se découvre alors devant lui, lui réservera bien des surprises.

 

Critique : J'ouvre d'entrée ma critique en précisant que le nombre de films indiens que j'ai pu voir à ce jour se comptent sur les doigts de la main, étant donné que je suis loin d'être fan du côté kitsch et le passage obligé par la case danse et chant que composent tous les films de cette nationalité. Qu'est-ce qui m'a donc poussée à voir ce film ? Les bonnes critiques lues à son sujet sur un site, me donnant envie de tenter ma chance malgré mes réserves.

Première chose à dire, le film se veut clairement ambitieux dans sa mise en scène, ses décors impressionnants, ses costumes, son cast etc... On veut nous raconter une histoire épique ! Et pour le coup, je dirais que le film remplit sa part du marché. Alors d'accord, les CGI sont parfois très grossiers (c'est flagrant sur certains plans larges, ou la scène de l'avalanche), certains ralentis pour rendre les scènes plus cools ne sont pas toujours nécessaires, et on évite pas quelques scènes de chant/danse, mais on se prend au jeu une fois les 30 premières minutes passées et le héros découvre un autre monde au dessus de la montagne.

J'ai trouvé les acteurs tous corrects dans leur rôle et les personnages intéressants, même si je regrette clairement que le personnage de Avanthika si prometteur quand on fait sa connaissance pour la première fois se révèle au final très sous-développé avec pour principal rôle celui de faire valoir au héros. Et non, la guerrière qui n'a pas froid aux yeux ne se battra pas aux côtés du héros comme on aurait pu l'espérer, à cause d'un petit tour de passe passe qui l'empêche physiquement d'aller accomplir une mission périlleuse.

La longue scène de bataille finale du film est vraiment impressionnante à regarder, même s'il faudra fermer les yeux sur les plans larges bardés de CGI et pas jolis, jolis à regarder.

Au final, je conseillerais ce film pour tout amateur de film indien, mais aussi pour les novices qui devraient parvenir facilement à passer outre les rares scènes de chant/danse que composent le film.

Une suite est prévue en Inde en Avril 2017 (l'histoire du film ayant été coupée en deux films) et je ne manquerai pas de la regarder le moment venu.


Note : 16/20

Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 17:18

war-of-the-arrows       

 


  Film coréen de Han-min Kim (2011)

Genre : action, historique

Durée : 2h

Avec : Hae-il Park, Seung-yong Ryoo, Moon Chae-won   


L'histoire : Lors de la deuxième invasion mandchoue de la Corée, 500 000 civils sont faits prisonniers. Au beau milieu de combats acharnés, se bat un archer coréen entré dans la légende mais dont les historiens ont oublié le nom. Ceci est son histoire…

 

20050176Ma critique : Belle surprise que fut ce film coréen. Passé la première demi-heure qui s'attarde sur la présentation des personnages pas forcément passionnante, le film démarre enfin quand les Qing entrent en jeu, pour nous tenir en haleine jusqu'à la dernière minute. On ne retiendra pas du film ses personnages charismatiques, mais la part belle qui est faite à cette arme si rarement mise en avant dans les films : l'arc. Ici, très peu de combats au sabre, tout se résoud à la pointe d'une flèche et je dois dire que c'est ce qui m'a le plus plu dans ce film. La deuxième partie du film, où le héros est poursuivi par les soldats Qing, est d'ailleurs celle qui marque le plus les esprits. L'arc est toujours utilisé de manière intelligente et innovante. Les amoureux de cette arme seront conquis.

Pour conclure, sans être une oeuvre magistrale, War of the Arrows est un bon film qui, passé son introduction un peu longue, maintient le spectateur scotché à son siège jusqu'au bout. La fin déçoit un peu, mais l'ensemble rattrape le tout.

 

 

Ma note : 14/20

Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 01:07

      goemon_bd_sd.jpg    

 


  Film japonais de Kazuaki Kiriya (2009)

Genre : action, historique

Durée : 2h

Avec : Yosuke Equchi, Takao Osawa    


L'histoire : Ishikawa Goemon met la main sur un objet secret, ce qui provoque la colère du sanguinaire Toyotomi Hideyoshi. Sa tête mise à prix, le voleur virtuose va rapidement se retrouver au centre d'un écheveau de vengeances et de complots.

 

vlcsnap-2013-09-16-02h59m43s114.pngMa critique : Attention, ovni en vue ! 

Goemon est un film qui n'a cessé de me partager durant ses 2 heures. Un instant j'étais impressionnée par la beauté des décors, l'instant d'après j'étais déconcertée par le grand n'importe quoi du film. C'est un peu le problème de Goemon, il a des qualités qui par moments deviennent ses défauts.  Ca me fait un peu penser à Legend of Zu, qui finissait par lasser par son overdose d'effets spéciaux.

Autant Goemon parvient à créer des décors de toute beauté, certes souvent criards, autant c'est du grand n'importe quoi quand on est dans une scène d'action. La scène la plus emblématique de ce problème est bien sûr celle où le héros court sur les toits à toute vitesse. Niveau réalisme, on repassera.

 Comme pour justifier ces choix, les personnages sont soit très idiots, soit très caricaturaux. Le réalisateur ne se prend pas vraiment au sérieux. Pourtant, il reste des passages vraiment bien écrits et qui arrivent à nous émouvoir, comme celui du flashback où on apprend l'enfance du héros.

Pour conclure, Goemon est un film qui divise. On apprécie sa photographie et ses décors/paysages, mais on regrette le côté loufoque du film. A regarder une fois.

 

Ma note : 11,5/20

 

 

Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 13:03

 

 quick.png


Film coréen de Beom-qu Cho (2011)

Genre : action, comédie

Durée : 1h50

Avec : Ye-won kang, Kim In-kwon

 


L'histoire : Grâce à ses talents de vitesse sur route, un as du pilotage est demandé par les plus grands clients pour assurer des livraisons éclairs. Les forces de l’ordre le traque depuis des années pour ses innombrables violations de la loi sans jamais parvenir à l’appréhender. Un jour, un décompte apparait soudain sur la visière du casque de la cliente qu’il transporte et la sonnerie d’un téléphone portable retentit. Il s’agit d’un homme qui a piégé le casque et menace de le faire exploser s’il ne lui obéit pas. Sa mission : livrer des colis explosifs dans toute la ville…

 

Ma critique : Quick est un mélange humour/action relativement bien dosé. Si vous réussissez à passer les 5 premières minutes, vous ne lâcherez plus le film. Action, cascades à la pelle, explosions, le film  survitaminé ne vous laisse pas souffler une seconde. Alors certes, ça en fait des tonnes, les scènes d'action ne sont pas toujours crédibles, c'est parfois même proche du grotesque... Même c'est ce qui fait le charme du film ! L'intrigue est relativement simple, mais on s'ennuie pas. 

Côté acteurs, on a droit à un duo principal beau gosse/jolie fille. On imagine bien qu'ils n'ont pas dû participer à un 1/10 des cascades vu leur physique, mais il faut avouer que le duo fonctionne, surtout dans la comédie. Et vous allez beaucoup rire pendant le film, si tenté que vous aimez l'humour coréen si spécial, pour ne pas dire déjanté. A part quelques scènes un peu too much, le reste passe comme une lettre à la poste, et on s'amuse beaucoup. Certes, on n'échappe pas aux situations classiques (les flics qui se tabassent entre eux, l'héroine qui crie comme une hystérique, le rival du personnage principal qui tente de jouer au héros, en vain), mais ce manque d'originalité n'affaiblit pas le film un instant.

Pour conclure, Quick est un film à prendre au second degré, avec des scènes d'action vraiment impressionnantes et un rythme constant tout le long. On ne s'ennuie pas et on rit beaucoup. Pas mémorable, mais à voir au moins une fois.

 

Ma note : 13/20

Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 15:32

 

 

20057104.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120315_101308.jpg

 


Film américano-indonésien de Gareth Evans (2011)

Genre : action

Durée : 1h40

Avec : Iko Uwais, Yayan Ruhian 

 



 

L'histoire : Au cœur des quartiers pauvres de Jakarta, se trouve une citadelle imprenable dans laquelle se cache le plus dangereux trafiquant du pays. Une équipe de policiers d’élite est envoyée donner l’assaut lors d’un raid secret mené aux premières lueurs du jour. Mais grâce à ses indics, le baron de la drogue est déjà au courant et a eu amplement le temps de se préparer. A l’instant où le groupe d’intervention pénètre dans l’immeuble, le piège se referme : les portes sont condamnées, l’électricité est coupée et une armée d’hommes surentrainés débarque. Piégés dans cet immeuble étouffant, les policiers vont devoir se battre étage après étage pour avoir une chance de survivre.

 

 

20074909.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120405_052006.jpgCritique : J'avais initiallement prévu d'aller voir ce film au cinéma, encouragée par les bonnes critiques, et c'est finalement en DVD que je l'ai visionné. Je dois dire que j'ai été un peu... déçue. Je m'attendais certes à un film d'action et dynamique, mais avec un minimum de scénario !

Commençons par les bons points : le film rentre directement dans le vif du sujet. Une équipe de policiers doit prendre d'assaut une "forteresse" imprenable, peuplée de truants et tueurs en tout genre. Sauf que voilà, on les attend au tournant, et la boucherie commence... L'interdiction aux moins de 16 ans est clairement justifiée. Ca ne fait pas dans la dentelle ! Ca tue avec tout ce qu'on a sous la main, ça décapite etc... On lorgne parfois sur le gore. Pas vraiment grave en soi quand on est habitué au genre (les films asiatiques sont friants de ce genre de choses). Les scènes d'action sont bien chorégraphiées et variées, les acteurs crédibles... Mais alors où est le problème ? C'est là qu'on passe aux points négatifs : le scénario. Il tient sur un timbre poste. Pendant 1h40, on assiste qu'à des scènes de combat quasi non stop, presque sans pause. On n'a pas le temps de souffler. Le héros est carrément invincible. Là où ses collègues se font ratamer en 2 secondes, lui continue de se battre, rien ne l'arrête. Il n'a plus de flingue ? Pas grave, il se bat à mains nues contre des types avec des machettes. Il est juste énorme ce type ! (rire sarcastique). 

Au final, on finit par s'ennuyer. Trop c'est trop. Il n'y a plus rien de spectaculaire, tout s'enchaîne à un rythme effréné, laissant souvent la crédibilité de côté (il fait tomber son arme, mais ne la ramasse pas, pas besoin, il est déjà trop balèze à mains nues...). 

On a bien compris que le réalisateur voulait en mettre plein la vue, mais il faut savoir ménager un peu son spectateur et développer son scénario, au risque de blaser le spectateur...

 

Pour conclure, The Raid reste un film sympathique, plutôt unique en son genre, et à voir uniquement pour ses scènes d'action. 

 

Ma note : 14/20

Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 15:55

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51ojjE3zHZL._SL500_AA300_.jpg

 

 


 Film coréen de Je-kyu Kang (2011)

Genre : guerre

Avec : Dong-gun  Jang

Durée : 2h20

 


 

L'histoire : Normandie, juin 1944. Dans les rangs de l'armée allemande, les alliés découvrent deux soldats venus de l'autre bout du monde. Faits prisonniers par les Soviétiques puis par les Allemands, ils ont combattu dans 3 armées, sur tous les continents et traversé plus de 12 000 km à travers la seconde guerre mondiale.     

 

 

FarAway3.jpgMa critique : Ce film, tiré d'une histoire vraie, et dont j'ai assisté à l'avant-première mardi dernier, est assez extraordinaire. Après Frères d'armes, le réalisateur coréen nous plonge de nouveau dans la guerre et en profite pour faire les choses en grand. Le budget conséquent du film permet d'offrir au spectacteur une reconstitution de l'époque toute en beauté. Les décors sont somptueux et conséquent, les figurants fourmillent l'écran et les différentes caméras utilisées nous permettent de ne rien manquer du spectacle. Les acteurs, confirmés, sont impeccables dans cette histoire assez incroyable. On ne voit pas le temps passer dans ce film qui ne laisse pas le spectateur souffler, grâce à ses nombreuses scènes d'action mais aussi ses moments d'émotion. Un très beau film, qui sort le 1er août en DVD/blu ray.

 

Ma note : 17/20

 

Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 22:38

 The-Man-From-Nowhere.jpg


Film coréen de Lee Jeong-Beom (2010)

Genre : Action, thriller

Durée : 2 h 00  


 

L'histoire :  Le seul lien avec l'extérieur de Taesik est une petite fille, Somi, qui habite à côté de chez lui. La mère de la fillette vend de la drogue à son compte sans informer l'organisation criminelle pour laquelle elle est censée travailler. Elle confie un jour un sac de marchandise à Taesik sans l'avertir du contenu. Les trafiquants se rendent compte de la supercherie et kidnappent la mère et sa fille. Ils sont prêts à les relâcher si Taesik accepte de faire une livraison pour eux...

 

Ma critique : Attention, The Man from Nowhere est un film à ne pas rater. 

19706051-r 760 x-f jpg-q x-20110331 114728

TF1 Video nous fait le plaisir de sortir en DVD/blu ray un superbe polar.

The Man from Nowhere a remporté dernièrement le grand prix au festival international du film policier de Beaune et c'est largement mérité. Pendant 2 heures, c'est un sans faute. Ce film contient tous les ingrédients nécessaires pour en faire un bon film : de l'action, du suspens, du drame, de l'émotion. Une fois l'histoire bien en place au bout de 20 minutes, c'est sans temps mort que nous suivons le parcours de notre anti-héros qui n'a pas froid aux yeux.

Violence, combats, hémoglobine, rien n'est jamais déplacé et reste dans le propos du film. Le scénario en lui-même reste simple tout en étant intéressant. Un très bon film.

 

 

Note : 17/20 

Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 05:00

Clash1.jpg

 


Film vietnamien de Le Thanh Son (2009)

Genre : action

Durée : 1h30

Avec : Johnny Nguyen Tri, Veronica Ngo Thanh Van

Bande annonce


 

L'histoire : Trinh, une femme sous l'emprise d'un Parrain de la mafia vietnamienne, est obligée de mener à bien plusieurs missions criminelles si elle veut revoir sa fille qu'il a kidnappée. Dans ce but, elle constitue autour d'elle une équipe de mercenaires, parmi lesquels se trouve Quan dont elle va s'éprendre. Leur relation se complique rapidement quand il devient évident que leurs motivations ne sont pas du tout les mêmes.

 

vlcsnap-2011-04-05-11h33m46s49.pngMa critique : Encore un scénario prétexte à des scènes de baston. Et oui ! Pourtant, on a envie de s'intéresser à ces personnages, leur histoire, leur passé, mais force est de constater qu'on ne nous donne pas grand-chose, ou pas comme il faudrait. Un film qui se veut pourtant ambitieux, ça se voit rien qu'à la mise en scène et certains dialogues. On s'y croit ! Malheureusement le scénario n'est pas à la hauteur.

 

A aucun moment, on ne ressent une réelle empathie pour les problèmes des personnages.  Certains personnages sont bien stéréotypés et ridicules, la musique laisse à désirer. Heureusement, les scènes d'action sont bien réalisées et fluides. Pas de chichi, c'est de la bonne baston de rue efficace, qui frappe là où il faut.

 

Résultat : on ne s'ennuie pas trop, le film remplit son but de divertissement. Malheureusement, ce n'est pas un grand film qui restera forcément dans les mémoires.

 

 

Ma note : 12,5 /20

Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 21:28

  3384442121361.jpg

 


Film hong-kongais de Cheng Xiaodong (2002)

Genre : Action
Durée : 1h32

Avec : Maggie Q


 

L'histoire : Des jeunes filles sont enlevées partout dans le monde. La responsable de ces enlèvements n'est autre que Madame Ho. Celle-ci souhaite faire de ces filles des tueuses professionnelles. Après plusieurs années d'entraînement, Charlène, Katherine et Jing sont à la hauteur des attentes de leur professeur, et démarrent leur série d'assassinat. En mission, à Hong Kong, les jeunes femmes croisent le chemin de Jackie Chen, un agent de la CIA qui traque Madame Ho depuis de nombreuses années...

 

naked-weapon-wallpaper_263209_4751.jpg.pngMa critique : Voilà un film que je m'étais jurée de ne jamais voir. Pourquoi ? Le scénario ne me branchait pas et les critiques n'étaient pas très élogieuses. Pourtant, un soir d'ennui, j'ai appuyé sur le bouton play et c'est parti. Il faut dire que j'avais vu quelques jours avant la belle Maggie Q dans la série américaine Nikita... Alors, Naked Weapon m'a-t-il finalement agréablement surprise ? La réponse sera non. Je n'arrive pas à comprendre ce qui est passé par la tête du scénariste pour nous pondre une histoire pareille. C'est glauque, cruel et immoral. Pourtant ça se veut un film divertissant... Naked Weapon a-t-il un intérêt ? Passé l'histoire morbide, les scènes d'action sont pas mal faites et les actrices bien sûr jolies. Mais cela suffit-il à apprécier le film ? Non. J'étais bien contente que le générique de fin arrive, pour que le calvaire de nos deux héroïnes prenne fin. Je suppose que certains réussiront à passer outre l'histoire glauque, et à apprécier les belles scènes d'action. Personnellement, je n'ai jamais vraiment réussi. 

 

Pour conclure, ne vous faites pas avoir par la pochette aguicheuse. Préférez So Close.

 

Note : 8/20

Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 09:55

 

 

 

 

 


Film HK de Wilson Wip (2007)
Genre : action, kung-fu
Durée : 1h30
Avec : Donnie Yen, Louis Koo

 

 

L'histoire : Hong Kong à la veille de la rétrocession. L'intrépide inspecteur Ma (Donnie Yen) veut faire tomber le redoutable gang des trois frères Sino-Vietnamiens. Son ami et collègue Wah Sang (Louis Koo) est un agent infiltré dans cette organisation.


Critique : Après le décevant SPL, et la bouille de Donnie Yen qui ne me revient décidément pas (et son arrogance qui transperce l'écran), c'est avec quelques apréhensions que j'ai regardé Flashpoint.

Le scénario n'a rien d'extraordinaire. Rien qu'on n'est pas déjà vu, mais il tient suffisamment la route pour nous permettre d'apprécier ce film.  

Pas vraiment le temps de s'ennuyer, le film est doté de ses quelques scènes à suspens, mais surtout, d'action. La scène finale d'ailleurs permet à Donnie Yen de démontrer à nouveau tous ses talents en matière de kung fu.

 


Flashpoint surpasse donc largement SPL. Un bon film d'action commercial. A voir.

 

 

 

 

Note 15/20 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by sophcaro - dans action
commenter cet article