Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Articles Récents

Pages

17 octobre 2006 2 17 /10 /octobre /2006 16:27

undefined

  

Film japonais de Kazuaki Kiriya (2005)
Genre : Science fiction, Animation
Avec : Yusuke Iseya, Kumiko Aso, Akira Terao
Durée : 2h 10 
        

Résumé : Dans un futur apocalyptique, une expérience scientifique aboutit à la création d'êtres aux pouvoirs extraordinaires, immédiatement massacrés par des unités militaires. Seul un groupe survit.
Les créatures humanoïdes décident de se venger de toute l'humanité à l'aide d'une armée de robots. Pour contrer leurs plans de destruction, le responsable de leur création accidentelle plonge le corps de son fils défunt dans la même solution liquide qui aboutit à la naissance de la race des mutants.
Revenu d'entre les morts, Tetsuya Azuma est le dernier espoir de l'humanité...

 

undefinedMa critique : Bon d'accord, le pari était risqué : regarder un film dont 80% des personnes qui l'avaient vu disaient qu'il était nul, fallait oser.  Mais je l'ai vu et mon avis est plutôt mitigé. Certes je n'ai pas adoré, mais je n'ai pas complètement détesté. Casshern est un de ces films qu'on ne voit pas souvent et qui visuellement ose quelque chose rarement vu au cinéma jusqu'ici. Casshern est ce que j'appellerai un film expérimental, et certainement pas un blockbuster. Une expérience c'est quand on prend plusieurs choses différentes, qu'on mélange tout ça et qu'on attend de voir le résultat. Casshern, c'est exactement ça. C'est un film qui se veut visuellement, comme dans le discours, très ambitieux. Au niveau de l'image, il n'y a pas un genre défini : c'est un mélange d'images d'animation-manga, d'images sépia et en noir et blanc. Au niveau du scénario, c'est assez complexe. Des fois on comprend tout, et d'autres fois plus rien. Casshern n'est pas un film d'action à proprement parlé, il y a plus de paroles et de discours que de combats.

Ceux qui s'attendent à un gros blockbuster seront déçus et parfois trouveront le temps long. Les scènes de combat ne sont pas d'une très grande réussite : certes ils ne sont pas brouillons, mais déconcertent assez. Difficile de toujours bien suivre les mouvements et le combat, mais ça reste regardable.  Quant aux acteurs, ils sont presque tous des inconnus mais ont beaucoup de charisme, et portent bien sur leurs épaules l'ambitieux projet de leur réalisateur. 

Pour conclure, Casshern est un projet expérimental, intéressant à bien des niveaux, mais qui reste inachevé. Un film donc à voir une fois, mais pas à garder dans sa DVDthèque. On attend avec impatience un film qui aura les mêmes capacités que Casshern, mais cette fois-ci bien finalisé.

Ma note : 10/20

 

Repost 0
Published by sophcaro - dans science-fiction
commenter cet article
20 septembre 2006 3 20 /09 /septembre /2006 17:20

 

undefined

Film japonais de Takashi Yamazaki (2002) 
Genre : science fiction
Avec : Takeshi Kaneshiro (Miyamoto) , Ann Suzuki (Milly)
Durée : 2h00
 
Résumé : Dans un futur proche, les derniers rescapés de la race humaine livrent leur dernière bataille contre des extra-terrestres venus les exterminer. Dans un dernier effort au cours de la bataille, la jeune Milly (Ann Suzuki) est renvoyée dans le passé pour tenter d’éliminer le Dragga, cause de la guerre qui a amené la fin de la race humaine. Milly se retrouve quatre vingt ans dans le passé et débarque au milieu d’un règlement de compte entre un tueur solitaire Miyamoto (Takeshi Kaneshiro) et son ennemi de toujours le trafiquant d’organes et assassin d’un puissant gang de yakuza Mizoguchi (Goro Kishitani). Interrompu, Miyamoto se retrouve malgré lui embarqué par Milly dans une chasse à l’extra-terrestre, un contre la montre dans lequel Mizogushi ne va pas manquer d’intervenir…

   
undefinedMa critique : Après avoir lu des critiques très élogieuses sur ce film, des comparaisons avec Matrix et j'en passe, j'étais impatiente de voir ce film annoncé comme l'un des meilleurs films d'action / science fiction jamais vu. Quelle déception de constater que ce film n'est rien de tout cela.

Premièrement, pour un film qui se dit "d'action", on s'ennuie fermement, à part une scène d'entrée très convaincante mais trop courte, et quelques scènes par ci par là, rien de bien transcendant, ce n'est que du déjà vu.

Ensuite, les acteurs ne sont pas très convaincants, un personnage est même très irritant par ses mimiques et blagues potaches (le méchant) et des dialogues assez stupides parfois. Une histoire d'invasion extraterrestre mal exploitée (on ne voit qu'un extra terrestre dans tout le film et assez pathétique), pas d'invasion ou de gros combat comme l'histoire de départ laissait pourtant prévoir. A part le look très futuriste du héros, ce film n'apporte pas grand chose au genre de la science fiction (encore heureux qu'on nous rappelle au début que c'est un film de science fiction sinon il serait difficile de s'en apercevoir).

Bref, ce film est rudement déconseillé, car d'un intérêt mineur.

 
 
 
Ma note : 5/20
Repost 0
Published by sophcaro - dans science-fiction
commenter cet article
20 septembre 2006 3 20 /09 /septembre /2006 15:02

Film coréen de Lee Si Myeong ( 2002)

Genre : action, drame

Avec : Jan Dong-Kun (Sakamoto) , Toru Nakamura (Saigo)

 

Résumé : Suite à une tentative d'assassinat d'un officier japonais déjouée en 1909, le cours de l'histoire est changé et le Japon devient un allié des Etat-Unis durant la seconde guerre mondiale et le pays s'approprie la Corée. En 2009, Saigo(Toru Nakamura) et Sakamoto(Jang Dong-Kun) sont deux agents du JBI(japanese investigation bureau) et enquêtent sur les agissements d'un groupuscule de terroristes coréens appelés les Hureisenjin.
 
 

undefinedMa critique : Après une scène d'ouverture particulièrement réussie suivie d'une impressionnante scène d'action d'intervention du JBI ( du même genre que le GIGN ) contre des terroristes coréens, le film souffre de quelques lenteurs, enfin en apparence, car c'est au contraire pour mieux développer le caractère des 2 personnages principaux, leurs profonds secrets. Révélations qui au début ne marquent pas le spectateur qui ne comprend pas toute leur utilité mais c'est ensuite dans la 2ème partie du film qui subit un véritable revers de situation, que ces quelques "lenteurs" et scènes d'explications du début apparaissent bien utiles. Ce film d'action se dote d'une once d'atmosphère dramatique , et c'est ce qui différencie ce film d'un quelconque film d'action. Le scénario et la tournure que prennent les évènements dans la seconde partie fascinent le spectateur et le tiennent en haleine jusqu'à la fin. Nombreux rebondissements, une pointe de surnaturel à la fin (la porte magique) , des acteurs remarquables , tout ceci contribue à réaliser un très bon film.

 

 

 Ma note : 18/20 

Repost 0
Published by sophcaro - dans science-fiction
commenter cet article
20 septembre 2006 3 20 /09 /septembre /2006 14:49
undefined

Film HK de Tsui Hark ( 2001)

Genre : fantastique , science fiction

Avec : Ekin Cheng, Cecilia Cheung

Durée : 1h45 

Résumé : Diverses sectes martiales occupent la région magique de Zu où les combattants à l'épée viennent perfectionner leur art. Un film sur l'éternité et qui interroge le sens des valeurs, de l'amitié et de l'amour …

 

legendofzu6.jpgMa critique : La légende de Zu est un condensé d'effets spéciaux et numériques comme jamais vu dans un aucun film auparavant, même dans le cinéma US. Le film fait donc figure de pionner en la matière et c'est ce qui le rend attractif.

Des décors numériques fabuleux, des combats impressionnants, un casting de rêve, le film a tout pour plaire. Et pourtant le film souffre de ce qui justement faisait son originalité : les effets spéciaux.

En effet, il y a trop peu de temps morts entre les combats, de décors "naturels", ce qui au bout d'un moment fatigue sérieusement l'oeil du pauvre spectateur qui était pourtant au début ébloui de tant de beauté visuelle. De plus, le scénario est trop confus et on a du mal à tout comprendre; qui sont ces personnages, d'où viennent-ils exactement, quels sont leurs pouvoirs... Bref, à vouloir trop en faire au niveau visuel, le réalisateur épuise le spectateur.

Cependant, on ne peut pas passer à côté d'un tel film, car même s'il y a une overdose d'effets spéciaux, le film est unique en son genre et mérite d'être vu, au moins une fois.

Ma note : 15/20

Repost 0
Published by sophcaro - dans science-fiction
commenter cet article